Actualités

Toute l'expertise
de la chimie,
au centre de l'Europe

Retour aux actualités
Un nouveau réseau de chaleur sur la plateforme chimique

Un nouveau réseau de chaleur sur la plateforme chimique

08/09/2021

Un nouveau réseau de chaleur sur la plateforme chimique
Par Marius Jouffrey, le 10 juillet 2021

L’usine Trédi et le groupement d’intérêt économique Osiris viennent de lancer un nouveau réseau de chaleur sur la plateforme des Roches-de-Condrieu/Roussillon. Une manière de renforcer leur engagement dans l’écologie industrielle.


Séché environnement, via son usine Trédi, spécialisée dans le traitement thermique et la valorisation des déchets industriels dangereux, et le groupement d’intérêt économique Osiris, gestionnaire des services et infrastructures de la plateforme chimique des Roches-de-Condrieu/Roussillon, viennent de franchir une nouvelle étape dans leur engagement vers une économie circulaire. En inaugurant, ce vendredi 9 juillet, à Salaise-sur-Sanne, un tout nouveau réseau de chaleur. Qui permettra de réduire significativement la consommation d’énergies fossiles de la première plateforme chimique de France. 

 

                                              Voir la vidéo du réseau Vapeur TREDI -  GIE OSIRIS en cliquant sur la photo ci-dessous.

L’unité 3 de Trédi, avec les pipelines de départ et de retour du réseau de chaleur.   Photo Séché environnement L’unité 3 avec les pipelines de départ et de retour du réseau de chaleur. (crédit, Séché Environnement)  Photo Le DL /Séché Environnement
Les trois unités d’incinération de Trédi Salaise sont équipées de chaudières produisant de la vapeur surchauffée lors de l’étape de refroidissement des gaz de combustion. Avec ses unités 1 et 2, l’usine produit 200 000 tonnes de vapeur d’eau par an, qu’elle distribue à des industriels présents sur la plateforme pour leur production. 


Et l’entreprise cherche alors à optimiser la récupération des 400 000 tonnes de vapeur fatale produites par an par son unité 3, qui sont majoritairement turbinées via un groupe turbo-alternateur de 14 MW pour produire de l’électricité, vendue sur le réseau, avec une efficacité énergétique limitée. Trédi se rapproche donc d’Osiris pour proposer de tripler les tonnes de vapeur livrées aux consommateurs industriels voisins et élaborer un nouveau réseau de chaleur.

Un investissement à 6,5 millions d’euro.

Des modifications sont alors apportées à la chaudière de l’unité 3. Un nouveau pipeline, de 1, 5 km, est construit pour acheminer la vapeur sur la plateforme. Et un autre, plus petit, de 1, 5 km, pour renvoyer la vapeur d’eau condensée et la stocker dans une cuve de 600 m³, avant réutilisation au sein de la chaudière, en circuit fermé. Ce projet, accompagné par la société de conseil en stratégie Enea consulting, reçoit le soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). 
L’organisme finance à hauteur de 30 % l’investissement de Séché environnement, qui se monte à 6,5 millions d’euros.


Une diminution de 180 000 tonnes de CO2 par an


Les aménagements réalisés pour le nouveau réseau de chaleur permettent de tripler les capacités de production de vapeur d’eau et de distribuer au total 600 000 tonnes de vapeur produites par Trédi chaque année, soit une fourniture de 480 GWhs. Cette fourniture additionnelle représente 50 % des besoins de la plateforme chimique. Ce nouveau réseau permettra la suppression d’une centrale à charbon sur la plateforme et une réduction des émissions de CO2 du site d’environ 180 000 tonnes par an. Soit l’équivalent de la consommation électrique de 23 000 ménages.

Les avantages du projet
Il y a plusieurs avantages à ce nouveau réseau de chaleur lancé par l’usine Trédi et le groupement d’intérêt économique Osiris sur la plateforme chimique des Roches-de-Condrieu/Roussillon. 

                   ➢ La vapeur fournie par Trédi supplée la vapeur produite à partir de combustibles fossiles.
                   ➢ Le projet fait appel à une ressource fatale disponible à l’échelle locale. 
                   ➢ Le réseau de chaleur permet à Trédi d’améliorer sa performance énergétique grâce à une meilleure valorisation de sa chaleur fatale. 
                   ➢ Le réseau de chaleur permet à Trédi de pérenniser son activité à Salaise-sur-Sanne, site qui a un impact significatif sur l’économie locale. 
                   ➢ Le projet instaure des partenariats durables avec les acteurs du territoire. 

L’accord signé entre Osiris et Trédi s’étend sur quinze années. 

                  ➢ Le projet répond notamment aux enjeux du Plan climat air énergie de la communauté de communes Entre Bièvre et Rhône.

Les principales entreprises sur notre site